Crises cardiaques chez les femmes

La crise cardiaque est l'une des maladies cardiovasculaires les plus courantes et l'une des causes de décès les plus fréquentes. Les crises cardiaques sont souvent considérées comme une maladie touchant les hommes ; cependant, les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et les crises cardiaques sont la principale cause de décès chez les femmes depuis 2002. La possibilité de contracter l'une des deux maladies évoquées ci-dessus augmente considérablement entre 40 et 55 ans. Plus d'informations générales sur les crises cardiaques et leurs causes possibles sont disponibles dans l'article “crise cardiaque (Infarctus du myocarde)”. Cet article présente les caractéristiques spécifiques des crises cardiaques chez les femmes.

 

Symptômes courants des crises cardiaques chez les femmes ?

Pourquoi le temps est-il si important ?

Quels sont les effets de l'âge sur les hommes et les femmes ?

Quels sont les facteurs de risque des femmes ?
 

Symptômes courants des crises cardiaques chez les femmes ?

La plus grande différence entre les hommes et les femmes lorsqu'il s'agit de crises cardiaques reside dans la manifestation de symptômes. En plus du symptôme classique que constitue la douleur thoracique, pouvant irradier vers d'autres parties du corps ; les femmes présentent des symptômes tels que : l'essoufflement, la nausée, les vomissements, l'inconfort abdominal supérieur, la douleur dans le dos, le cou, la mâchoire ou la gorge. La douleur à la poitrine que les femmes ressentent est également perçue différemment. Chez les femmes, la douleur est souvent décrite comme une pression ou une sensation de tiraillement, et non pas nécessairement comme la douleur typique "poignardante" souvent décrite par les hommes. Le rayonnement de la douleur vers diverses parties du corps (généralement vers le bras gauche) est souvent absent chez les femmes.

Il existe aussi des signes avant-coureurs d'une crise cardiaque chez les femmes même des jours ou des semaines en avance : fatigue persistante, troubles du sommeil, essoufflement, troubles digestifs, engourdissement des bras et douleur au dos ou dans les jambes. Surveiller les symptômes peut réduire considérablement le risque.

Pourquoi le temps est-il si important ?

Les femmes ont aussi tendance à minimiser ou à ne pas surveiller ces symptômes beaucoup plus souvent que les hommes. C'est pourquoi il est fréquent que les symptômes d'une crise cardiaque soient décelés trop tard, voire ne le soient pas du tout. Il est essentiel de recevoir des soins médicaux le plus tôt possible afin de prévenir les effets à long terme, voire la mort.

Chez l'homme comme chez la femme, l'heure qui suit l'occlusion d'un vaisseau sanguin, aussi appelée "heure d'or", est critique. Une intervention précoce peut minimiser ou prévenir les complications. En cas de crise cardiaque, une artère obstruée empêche l'oxygène d'atteindre une partie du muscle cardiaque. Après seulement 20 à 60 minutes sans oxygène, les tissus sous-alimentés meurent irréversiblement et des cicatrices se forment. La cicatrisation peut également entraîner des perturbations dangereuses du rythme cardiaque.

Des études ont montré que seulement 11 % des personnes souffrant d'une crise cardiaque reçoivent l'intervention nécessaire dans l'heure d'or. La cause du retard est souvent due à une mauvaise évaluation des symptômes et au désir communément répandu de ne pas vouloir perturber les autres. Mais il ne faut pas hésiter à prendre contact avec un médecin en cas de suspicion.

Quels sont les effets de l'âge sur les hommes et les femmes ?

L'âge est un autre facteur qui différencie les femmes et les hommes lorsqu'il s'agit de crises cardiaques. Le risque de crise cardiaque chez les femmes augmente à partir de 60 ans. En effet, comme les hormones qui circulent dans tout l'organisme aident à protéger les femmes contre les crises cardiaques, la réduction de ces hormones après la ménopause entraîne un risque accru. En revanche, les hommes sont touchés beaucoup plus tôt (à partir de 50 ans environ).

Quels sont les facteurs de risque des femmes ?

Les facteurs de risque courants d'une crise cardiaque concernent également les femmes, notamment l'hypertension artérielle, l'hypercholestérolémie, le stress, l'obésité, le diabète sucré et le tabagisme. Le tabagisme a un effet plus grave sur la santé cardiaque des femmes que sur celle des hommes ; le risque de souffrir d'une crise cardiaque chez les femmes qui fument est 25% plus élevé que chez les hommes. Le nombre de femmes qui fument a augmenté considérablement au cours des dernières années, augmentant ainsi le risque de crise cardiaque chez ces femmes. Un facteur de risque supplémentaire est la prise d'une pilule contraceptive.

 

Retour

 

Un câble. Une application.

Votre smartphone.

Votre ECG connecté de qualité clinique.
Avec une recommendation d’action.
Sachez toujours quoi faire.